Accès rapide

Questions fréquentes

Je n'ai jamais pratiqué d'arts martiaux. Puis-je quand même commencer le Wing Tsun Kung Fu ?

   Bien sûr, il faut bien un début à tout ! Même si certains styles ont des ressemblances et d'autres sont complètement différents, il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué d'autres arts martiaux pour se mettre au Wing Tsun Kung Fu, vu que vous débutez dans une discipline totalement nouvelle. Si vous avez de l'expérience dans une autre discipline, elle ne vous sera pas forcément, et peu probablement utile dans l'apprentissage d'un nouvel art martial, voire au pire néfaste : Certains styles se pratiquent selon des principes complètement opposés à ceux du Wing Tsun (rigidité, utilisation systématique de la force,...), et si vous avez assimilé ces principes vous pourriez avoir du mal à "changer vos habitudes" et à vous adapter au Wing Tsun. Il est souvent plus difficile de se débarrasser d'un "mauvais réflexe" que d'en apprendre un nouveau ! Donc, si vous débutez le Wing Tsun avec un "cerveau tout frais", aucun problème ! Dans tous les cas, si vous avez la volonté et la persévérance, vous saurez surmonter les difficultés (les défis) de l'apprentissage du Wing Tsun Kung Fu.

Revenir en haut

Suis-je trop âgé(e) pour commencer un art martial ?

   Il n'y a pas d'âge pour pratiquer, tous les âges sont représentés dans les cours. Le Wing Tsun a pour vocation de vous enseigner l'art de se défendre, mais aussi la confiance en soi, la concentration, la précision, l'équilibre, etc... autant de qualités utiles à tout âge et à tous moments de la journée, et pas seulement pendant les cours. Le Wing Tsun peut vous apporter un style de vie équilibré pour maximiser votre potentiel humain et ainsi améliorer votre quotidien, votre vie privée, professionnelle, etc...

Il faut donc voir dans le Wing Tsun un art martial enrichissant qui sera utile à toute personne et à tout âge. Bien entendu, comme dans un sport de compétition, si vous ne commencez pas jeune, vous avez peut-être peu de chances de réaliser un jour les meilleures performances mondiales, mais vous aurez déjà acquis beaucoup de qualités à travers une pratique de loisir, ou de passion, à votre rythme. Il n'est jamais trop tard pour apprendre de nouvelles choses et progresser de jour en jour !

Revenir en haut

Les cours sont-ils violents ?

   L'enseignement du Wing Tsun Kung Fu est non-violent, de manière à transmettre un art martial traditionnel dans des conditions optimales et à la portée du plus grand nombre. Les pratiquants s'entraînent dans une atmosphère conviviale, encadrés par des professeurs qualifiés et responsables. Les élèves s'entraident, animés par une passion commune, plutôt que de se taper dessus comme des bourrins. Le Wing Tsun Kung Fu a pour but le développement personnel; outre la capacité de se défendre, il enseigne le respect d'autrui et le travail en groupe. Ces valeurs sont fondamentales pour progresser. Toute personne intéressée par cet aspect de l'art martial est la bienvenue, mais pas les bagarreurs qui ne sont tournés que vers eux-mêmes. Il ne faut pas voir les arts martiaux comme des "fight-club" où l'on se blesse régulièrement, mais au contraire comme des disciplines vous permettant de vous épanouir à travers une activité physique et développer des qualités particulières... sinon, on ne pourrait pas dire que "le sport, c'est la santé" !

Revenir en haut

Le Wing Tsun est-il efficace, et rapidement ?

   Le Wing Tsun Kung Fu vise avant tout l'efficacité dans des situations réalistes, et n'accorde aucune place aux mouvements artistiques n'ayant aucune utilité martiale. Le but est de pouvoir se défendre efficacement en exploitant au maximum ses capacités en cas d'agression par exemple, et non pas de gagner des points en compétition à travers des coups non réellement portés, et dans des zones réglementées. Le Wing Tsun Kung Fu a été développé uniquement autour de cet aspect réaliste, qui a permis a de nombreuses personnes dans le monde de reconnaître son côté pratique et efficace, et a apporté une grande notoriété à cet art : Le Wing Tsun Kung Fu est sans doute le style de Kung Fu le plus populaire et le plus rapidement développé à travers le monde... et par la même occasion un des plus controversés et faisant l'objet de polémiques.

   Mais il faut toujours garder à l'esprit que le Wing Tsun est un style de Kung Fu, et que, comme son nom l'indique, sa maîtrise ne peut être "acquise" que par un entraînement assidu. C'est seulement à travers une pratique régulière et selon de bonnes méthodes que l'essence du Wing Tsun Kung Fu pourrait être perçue. Sans cela, le pratiquant risque de ne garder que des principes très théoriques de l'art martial, et connaître des techniques qu'il sera incapable d'appliquer en situation réelle. "Kung Fu" représente aussi le chemin difficile, et les résultats n'apparaissent qu'en persévérant dans le travail, sans quoi rien ne peut être acquis. Même si l'entraîneur le souhaite, il ne peut pas faire de son élève un praticien confirmé si celui-ci ne travaille pas, même s'il est doué. Mais après tout, là est aussi une des qualités qu'un pratiquant de Wing Tsun Kung Fu doit apprendre à développer... et entretenir ! L'efficacité vient donc plus ou moins rapidement, mais le temps nécessaire est très variable selon les individus. Il est nécessaire de pratiquer passionnément avec patience, et non de vouloir à tout prix arriver à un certain niveau dans un temps précis. A la question "combien de temps me faudra-t-il pour...", il n'y a donc pas de réponse pertinente possible... sauf de la part d'un escroc !

Revenir en haut

Y a-t-il des compétitions ? Des combats ?

   La pratique Wing Tsun Kung Fu, en tant qu'art martial traditionnel, vise le combat réel, c'est à dire celui auquel vous êtes confronté(e) lorsque vous êtes agressé(e) dans la rue, où il n'y a ni règles ni arbitre, où vous êtes éventuellement stressé(e) et ne pouvez compter que sur vous-même pour vous sauver. Il en est de même, par exemple, pour les militaires en combat rapproché et les groupes d'intervention. Ces situations de combat sont naturellement différentes de celles que les pratiquants de sports de combat rencontrent en compétition. C'est la raison pour laquelle, du moins à l'heure d'aujourd'hui, il n'existe pas de compétition en Wing Tsun Kung Fu, afin de ne pas semer la confusion entre l'aspect martial et un éventuel aspect sportif de la discipline.

   Bien entendu cela ne signifie pas que les pratiquants de Wing Tsun Kung Fu s'entraînent à travers des combats à mort ! Les exercices sont conçus spécialement pour l'entraînement afin de ne pas se blesser. Des exercices de sparring sont de plus en plus importants au fur et à mesure que le pratiquant progresse au niveau technique et a déjà une bonne maîtrise de soi et de solides connaissances à appliquer en toute sécurité. Il est évidemment impossible d'entraîner un combat réel sans se blesser, les techniques martiales étant souvent mortelles. De même, il ne vous viendrait pas à l'esprit de vous entraîner avec une arme à feu et des balles réelles sur des êtres humains au lieu de le faire dans le cadre d'exercices dans un stand de tir !

   Les entraînements sont alors de plus en plus libres afin de se rapprocher le plus possible des situations réelles. Ils doivent être réalistes sans entraîner de blessures, et sécurisés sans tomber dans un système de règles en combat qui limiterait les capacités de réponse du pratiquant en situation réelle.

Revenir en haut

Porte-t-on des ceintures ? Quel est le système de grades ?

   Plus d’informations prochainement.

Revenir en haut

Le Wing Tsun est-il un style de Kung Fu interne ou externe ?

   La grande famille des arts martiaux chinois est communément divisée en deux catégories : Les styles de Kung Fu dits "internes" et ceux "externes". Les styles internes sont sensés mettre l'accent sur le côté énergétique (énergie interne, respiration, Chi Kung,...) avant d'arriver à l'application martiale, alors ce serait l'inverse pour les styles externes, qui utiliseraient plus de techniques "physiques" avant d'arriver aux fameuses techniques d'énergie interne.

   Le Wing Tsun Kung Fu est encore une exception. Certaines classifications générales lui reconnaissent un caractère externe, alors que certains professeurs, qui accordent beaucoup d'importance à l'aspect interne, le disent interne. En conclusion, le Wing Tsun Kung Fu est un des rares, sinon l'unique style qui combine à la fois le côté interne et externe d'un art martial.

Revenir en haut

Quelle est la différence entre Wing Tsun et Wing Chun, Ving Tsun etc... ?

   Toutes ces écritures différentes font référence à la même discipline. Par ailleurs, ces différentes écritures n'existent pas en chinois, où cette discipline s'écrit 詠春. Aucune différence d'écriture n'existe non plus entre le mandarin et le cantonais, où la prononciation est différente... alors que dans "notre alphabet", nous l'écrivons de manière différente mais le prononçons de la même manière !

   Pour entrer un peu plus dans les détails, l'écriture Wing Chun est souvent admise comme écriture générique du style, qui compte toutes les branches de Wing Chun existantes. Il faut noter toutefois que l'association de 詠春 créée par le grand maître Yip Man à Hong Kong utilise le terme "Ving Tsun" pour transcrire les caractères chinois. Les écritures diffèrent selon les écoles qui choisissent une écriture à leur convenance ou pour s'identifier davantage à leur branche : Certaines branches du Wing Chun ont une écriture spécifique pour se démarquer. Cependant il n'existe pas de règle, et des écoles qui écrivent le terme 詠春 différemment peuvent pratiquer l'art martial de manière quasiment identique, alors que d'autres qui l'écrivent de la même manière peuvent le pratiquer de manière très différente.

Revenir en haut

A quoi servent une fédération et des grades; un enseignement moderne ?

   Depuis l'époque de la "naissance" du Wing Tsun à aujourd'hui, les temps ont changé, et naturellement l'enseignement du Wing Tsun aussi. Garder un enseignement traditionnel dans le sens strict du terme est impossible, car cela reviendrait à appliquer des méthodes vieilles de trois siècles : Le Wing Tsun était enseigné exclusivement à des chinois, et dans des cercles très fermés, comptant de très petits nombres d'initiés par génération. Le caractère privé de l'enseignement et le nombre de pratiquants permettait à chacun d'avoir en quelque sorte des relations privilégiées avec un maître, telles qu'on les voit dans les fameux films de Kung Fu d'époque... de quoi faire, naturellement, envie, de nos jours ! Mais une telle méthode de formation est-elle possible dans notre monde moderne ?

   Aujourd'hui popularisé, le Wing Tsun Kung Fu se pratique forcément de manière semblable à beaucoup de sports, mais il n'existe pas d'enseignement homogène parmi toutes les écoles de la discipline dans le monde. En outre il est très facile de tomber sur des charlatans qui se font passer pour des maîtres en se délivrant eux-mêmes le tire de "Sifu", et en enseignant seul dans leur coin à l'abri de toute critique, sans être reconnu ni par d'autres maîtres ni par une quelconque fédération. Ce genre de pratique porte naturellement atteinte à la réputation de l'art martial par le développement d'un enseignement de mauvaise qualité, mais est également dangereux pour les pratiquants. Il est très facile de s'entraîner dans l'illusion d'une pratique de qualité lorsque l'on prend son professeur indépendant pour un grand maître tout droit sorti des vieux films de Kung Fu...

   C'est pourquoi une fédération vous apporte non seulement la possibilité de pratiquer dans un cadre sérieux et légal (administrations, assurances, licences,...) mais également la garantie d'un enseignement de qualité, la reconnaissance des connaissances techniques et du niveau de tout pratiquant, enseignant, par leur grade. Vous avez donc la possibilité de vous faire au moins une petite idée du niveau d'un enseignant, de votre propre progression, du niveau d'autres pratiquants que vous ne connaissez pas et que vous rencontrez lors de stages, etc...

   Sans une organisation rigoureuse, la pratique du Wing Tsun Kung Fu laisserait très facilement place à la confusion et la tromperie, au lieu d'élever le niveau général de la pratique de l'art martial.

Revenir en haut